5 Histoires terrifiantes que les gynécologues ont révélé sur leurs patientes

Si vous rêvez de devenir un jour gynécologue, alors cet article va certainement vous dégoûter à vie d’exercer ce métier qui fait fantasmer la plupart des hommes alors que ça ne devrait pas du tout être le cas !

Etre gynécologue c’est surtout avoir à faire à des situations carrément horribles selon les patientes qui se présentent au cabinet et histoire de nous mettre au courant certains praticiens nous ont confié leurs histoires et expériences les plus terrifiantes qu’ils ont vécu pendant leur carrière. Attention aux âmes sensibles, car le pire c’est que ces anecdotes sont absolument vraies :

1. La femme et le tampon 

Une infirmière d’un cabinet de gynécologie raconte : “Une femme s’est présentée au cabinet en se plaignant de saigner du vagin pendant chaque rapport sexuel et le plus inquiétant c’est qu’elle n’avait pas eu ses règles depuis 6 mois. En l’examinant, le gynécologue a retiré 2 préservatifs souillés et coincés dans l’utérus et un tampon qui bouchait le tout !”

2. La femme qui ne savait pas faire les bébés

Un stagiaire en gynécologie raconte : “Une patiente se plaignait de ne pas réussir à tomber enceinte, en plus d’avoir de fortes diarrhées. Du coup le gynécologue lui a demandé si elle pratiquait le sexe anal avec son mari. Elle a répondu que oui et que d’ailleurs c’était la seule chose qu’elle faisait avec lui car il lui avait raconté que c’était la meilleure façon de tomber enceinte. Elle le faisait donc tout le temps par derrière dans le but d’avoir un enfant !”

3. La femme et son héroïne 

Un gynécologue se confie : “Une accro à l’héroïne a décidé de s’injectait sa dose dans les lèvres vaginales pour être créative. Le problème c’est que l’injection a créé une gangrène qui a infecté toute sa région pelvienne.”

4. La femme qui ne se lavait pas 

Une femme gynécologue raconte : “Une patiente s’est présentée pour un examen, seulement son odeur empestait toute la salle d’attente. En effectuant l’examen et l’entretien avec elle, elle m’a confié qu’elle portait les mêmes sous-vêtements depuis 2 mois et que du coup de blanc ils étaient passés à brun. Le pire c’est qu’elle s’est excusée en me précisant qu’elle ne trouvait pas utile de s’essuyer après avoir fait ses besoin !”

5. La femme et la serviette intime 

Dans une clinique généraliste au département des femmes : “Une patiente s’était introduit une serviette démaquillante dans le vagin à la base pour le nettoyer puis ensuite elle avait décidé de la garder enfoncée pour s’en servir de moyen de contraception. Du coup on a du lui retirer vu que la serviette s’était bloquée dans l’utérus après le rapport !”

Et vous ? Laquelle de ces histoires de gynécologues vous a le plus dégoûté ? Toujours envie de faire des études pour devenir gynécologue ? Réagissez en laissant un commentaire !

(Visited 709 times, 2 visits today)